Test Merrell bare Access flex

HISTOIRE

Merrell est une marque bien connue du minimalisme. Inventée par Randy Merrell au début des années 80, il débuta son aventure en s’associant avec 2 anciens dirigeants d’une société spécialisée dans le ski. Ils conjuguerent leurs talents pour créer des chaussures de randonnées.

Désormais, presque 40 ans plus tard, Merrell fabrique des chaussures, des équipements et des accessoires. Tous ces produits s’articulent autour de 4 valeurs: le confort, la durabilité, le design et la polyvalence.

L’enseigne m’a fait parvenir une paire de leur gamme trail, à savoir, la barre access flex.  

DÉCOUVERTE

La paire, de couleur bleue turquoise (bleu cyan), m’a surpris au 1er abord par son extrême légèreté (195g). Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit aussi poids plume!

La souplesse de cette paire m’autorise à la tordre dans tous les sens, c’est assez perturbant au départ car j’ai  plutôt l’habitude de recevoir des paires assez rigide dans leurs structures.

TEST

Pour évaluer les différents aspects de cette paire typée Barefoot, je suis allé sur plusieurs surfaces appropriées à sa description de chaussures hybride. Merrell nous la présente comme extrêmement polyvalente, s’adaptant à tous types de surfaces. Pour ma part, ce fût sous-bois et sentiers de halage.

Le pied est confortablement positionné dans la chaussure avec son emplacement plus large à l’avant permettant de positionner idéalement ses orteils.

La 1 ère partie en sous-bois, plutôt humide me fait apprécier la souplesse de la chaussure. Son amorti M Bound de 8 mm rend les impacts plus doux et je n’ai pas de glissade à signaler.

L’accroche est bonne malgré le cramponnage, à mon goût minimaliste lui aussi, mais terriblement efficace avec sa semelle M select grip.

Le flex connect (intégré dans sa semelle intermédiaire) est un excellent partenaire de conduite assurant un bon maintien, une souplesse naturelle et une adhérence de haut niveau, notamment sur terrain glissant!

Sur le halage et sentier plus dur, type route, les différents renforts composant cette paire, se sont fait ressentir. Merrell en a positionné à l’avant  et au talon.

Bilan

Je n’ai pas été déçu par cette paire de chaussures minimaliste. Un bon modèle qui demande néanmoins une certaine transition, aux paires dites classiques. C’est une solide alternative pour ceux qui veulent s’orienter vers cette catégorie de chaussures.

Elles sont légères et la semelle adhère bien.  Cette paire est dynamique et procure de véritables sensations proche du sol… à s‘initier au minimalisme voir plus si affinités.

CARACTÉRISTIQUES

-mesh respirant

-poids 195g (42)

-drop 0

– tige en tpu

-semelle intérieure intégrée

-semelle M select grip+ pour un maximum d’accroche et de durabilité->semelle extérieure

-technologie « flex connect » pour une double direction et semelle EVA pour plus d’agilité et de stabilité sur les terrains accidentés ->semelle intermédiaire

-pince talon hyperlock en tpu moulé pour apporter un maximum de sécurité dans les descentes et les virages serrés.

-6 couleurs

-prix 110€

 

www.merrell.com

 

Gaël run bzh

 

 

Test Ledlenser :Lampe Frontale MH6

Reconnu comme étant l’un des leaders mondiaux sur le marché des lampes de poches et frontales à led (sport, extérieur, professionnel, lampes industrielles), ledlenser m’a expédié une de leurs nouveautés en lampe frontale, de leur série outdoor, en l’occurrence la MH6.

Les lampes frontales se déclinent en plusieurs catégories chez ledlenser : séries néo, seo, xeo, h et donc outdoor.

Toutes ces lampes ont des caractéristiques (puissance, autonomie,…) bien à elles et destinées à une utilisation bien précise.

 

HISTOIRE

Ledlenser vit le jour en 1993 par l’intermédiaire d’harald et Rainer Opolka. Leur force depuis cette date de création, c’est d’avoir en permanence essayé d’innover. A ce jour, plus de 1000 employés travaillent au sein du groupe et totalisent déjà plus de 100 brevets exposants leurs idées innovantes.

 

DÉCOUVERTE ET TEST

Le produit reçu est la frontale MH6 (série outdoor). Placé dans un boîtier, le produit est sobre et léger (poids 93g). Le boîtier est composé d’une frontale, d’un set de batterie rechargeable li-ion, d’un câble USB et d’un manuel d’utilisation.

Le produit est étanche (ipx6). Sur mes sorties hivernales, la pluie a été très présente, et la mh6  s’est parfaitement bien comportée et n’a été en aucun cas dégradée.

Plusieurs caractéristiques à mettre en avant durant ce test:

L’éclairage, et ici, c’est son point fort. 3 programmes sur ce produit (power…forte puissance/ low power… lumière éco/ blink…envoi automatique d’impulsions lumineuses à intervalle régulier).

Grâce à la Smart Light Technology, vous décidez quelles fonctions de lumière vous activez en appuyant plusieurs fois sur le bouton. Cela permet d’obtenir la lumière parfaite en toute situation.

Autre astuce, le Rapid Focus. Sur la plupart des frontales, c’est le mouvement de tête d’avant en arrière et de droite à gauche qui guide le faisceau lumineux vers un endroit précis. Ici, Ledlenser a développé un focus rapide, un mécanisme par lequel la tête de la lumière est poussée vers l’avant ou vers l’arrière.

Un geste rapide,  simple et réalisable avec une seule main.

J’ai joué de la mollette durant toutes mes sorties. De plus, le système breveté « Advanced Focus System » permet une transition parfaite d’un cercle d’éclairage de proximité à une phase longue distance groupée.

L’éclairage led est tres efficace. Celui-ci est précis, agréable en pleine nuit.

Cette MH6 propose 200 lumens avec une portée d’éclairage jusqu’à 120 m et une autonomie max de 5h en haute intensité (power). En diminuant celle-ci, on arrive à une portée d’éclairage de 40 m et une autonomie de 20 h (low power) , idéal pour conserver l’autonomie.

L’interrupteur est situé à l’avant et est facile d’accès.

J’ai effectué des sorties allant de 1h à 4 h en durée et la frontale a tenu et n’a jamais montré de signes de faiblesse, ni chauffé.

Cela s’explique notamment par le contrôleur de température intégré qui se charge de baisser la luminosité si nécessaire pour éviter toute surchauffe. J’ai bien apprécié le fait de pouvoir la recharger par USB.

 

BILAN

Ledlenser prouve à nouveau, par cette lampe frontale MH6, la qualité de ses produits. Elle n’est pas la plus puissante que j’ai pû tester, mais la portée de son faisceau lumineux est grande.

Elle est légère, étanche, très facile d’utilisation et possède une excellente autonomie. Sur ma dernière sortie, un avertisseur m’a indiqué que la batterie commençait à faiblir… pratique !

La MH6 présente des fonctionnalités très intéressantes et son tarif est attractif (69,90€).

 

CARACTÉRISTIQUES

puissance ->haute (200 lm/120 m/20h)

->basse (120 lm/40m/5h)

-led

-etancheite ipx6 

-rechargeable USB

-batterie li-ion

-poids 93g

-3 programmes d’éclairages

prix: 69,90€

www.ledlenser.com

 

Gaël run bzh

www.ynotek.com

www.qimmiq-360.com

 

 

 

 

 

 

 

Test: Scarpa Spin

La 1 ère fois que j’ai vu une paire de Scarpa, c’était par l’intermédiaire du trailer, Yoann stuck, à l’époque sponsorisé par l’enseigne, depuis parti chez Altra. J’avoue qu’à ce moment là,  je ne connaissais rien de cette marque. J’ai eu envie d’en connaître un peu plus.

Pour faire bref, Scarpa  a vu le jour en 1938 par l’intermédiaire d’un riche propriétaire irlandais, puis racheté par la famille Parisotto en 1956. Au passage, Scarpa veut dire chaussure en italien. Désormais, cette firme italienne produit près de 900000 paires de chaussures par an dont 75’/. directement en Italie. Leader et précurseur dans le domaine du ski de randonnée et de l’alpinisme, Scarpa développe maintenant des produits pour la randonnée, le trekking, le trail running et l’escalade.

 

DECOUVERTE

Pour ma part, c’est une paire de la gamme Alpine Running que j’ai pû tester, la SPIN. En recevant le colis, je découvre  une paire très colorée, fun…un mélange de violet et orange.

En main, la Spin est très légère…(240 g à la pesée pour ma pointure 41) et semble prédestinée à une utilisation de performance sur des distances dites moyennes. À confirmer à l’utilisation.

J’enfile la paire. L’intérieur est composé d’une partie semblable à une chaussette. On s’y sent bien immédiatement. La paire est très aérée et j’ai une sensation d’un réel confort.

TEST

Afin de mesurer les performances de la Spin, j’ai réalisé plusieurs sorties, allant de 12 km à 30 km max, à « l’espace Trail » de mon département.

Le 1er constat est que cette paire de distingue par sa légèreté et son confort. Néanmoins, les débuts furent poussifs car je trouvais une certaine rigidité qui ne me permettait pas forcément de tout lâcher, avec notamment une certaine retenue sur les premiers kilomètres.

L’accroche, par contre est excellente, facilitée par une semelle designée par Scarpa et réalisée par Vibram en Megagrip convenant à tous types de terrains, même les plus glissants.

Sur les parties roulantes, j’ai bien aimé sa réactivité et son effet rebond. Cette paire s’avère très efficace sur terrains rapides et j’ai pris un certain plaisir à dérouler et ainsi prendre de la vitesse.

Les doutes du départ se sont estompés au fil des bornes.

J’ai trouve l’amorti un peu faiblard, paire correspondant peut être davantage à un gabarit + léger que le mien (-75 kgs).

Sa tige mesh est ultra respirante et permet un séchage très rapide. Sa poche de rangement pour les lacets est pratique.

Le pied est bien maintenu et la paire possède un film de protection thermo-soude ainsi qu’un fit très précis.

Un mesh plus rigide accompagné d’un pare-pierre  permettrait à ce modèle une protection plus accrue et efficace sur certaines difficultés rencontrées lors de ce test (pierres, roches, racines,…).

BILAN

La Spin est confortable, légère et offre de très bonnes sensations de vitesse. La paire adhère parfaitement à des surfaces exigeantes. Je dois avouer que ce modèle est vraiment destiné à réaliser des performances.

Scarpa a trouvé le parfait équilibre entre dynamisme, amorti, légèreté, maintien et efficacité.

Enfin, son gros point fort est son grip efficace grâce à sa semelle mondialement connu en vibram, et qui s’adapte a toutes surfaces délicates (terrain gras, abruptes, devers,…).

Il y a peu, je ne connaissais pas Scarpa. Je vais être désormais attentif à leurs prochaines collections.

 

CARACTÉRISTIQUES

240 g (pointure 41)

-aerations multiples

-exosquelette construction

-tige en stretch textile respirante enrichie d’un tpu thermosoude

-semelle fixion Megagrip: insert Eva haute densité, rainure horizontale pour plus d’amorti, rainures verticales anti affaissement

-drop 4 mm

-sock fit lw

-poche de rangement pour lacets

-prix public 145 €

 

https://www.scarpa.com/

 

Gaël run bzh.

https://www.ynotek.com/

 

 

 

 

 

 

Test : 361°…la Sensation 2

 

Toujours à l’affût de nouveautés, j’ai pû tester la marque 361°. Le test que je vous propose concerne une paire dédié à la route dans un premier temps, la sensation 2, une nouveauté de la marque, et prochainement, un autre test concernera une paire de chaussures de trail de cette même marque, la Ortega 2.

361° a été créé en 2003 et s’est très rapidement développée jusqu’à devenir une des marques phares en Chine. Dans ce pays, 361° est un fournisseur majeur d’articles de sport couvrant aussi bien le running, le basket-ball, le football, la natation, les pratiques outdoors et encore bien davantage. L’objectif de l’enseigne chinoise est de proposer des produits pouvant concurrencer les meilleurs produits du marché.

Découverte

J’ai reçu les 2 modèles en même temps où plusieurs coloris sont proposés. J’étais impatient de découvrir les 2 paires expédiées par la marque. Ici, concernant la sensation 2, l’enseigne m’a envoyé le modèle bleu flashy….au visuel très design et agressif ! J’adore. Le design, c’est une chose, mais cela ne suffit pas.

En l’enfilant, je ressens immédiatement son confort. Un fort amorti agrémenté d’un excellent maintien du pied , notamment à l’avant, viennent accentués cette première sensation. Tout cela, à vérifier bien évidemment sur le terrain.

Test

La sensation 2 est destinée à tous types de coureurs (d’un 10km au marathonien). Cette paire à une utilisation routière et je l’ai donc testé sur cette surface. Plusieurs entraînements (fractionnés/ sorties courtes/ longues x25 km) m’ont donné un avis assez tranché sur ce produit…la paire est agréable à porter et performante.

La base de la chaussure est structurée en 3 semelles, qui ont chacunes un rôle primordial.

Ainsi, 361° a appelé cette technologie ultra innovante QU!KFOAM.

Cette technologie est utilisée comme une partie d’un système multi-couches permettant d’apporter amorti, confort, réactivité et transmission afin de vous accompagner dans vos performances au delà de vos attentes.

  1.  La semelle intérieure offre + de confort et de soutien.
  2. La semelle intermédiaire permet un amorti souple.
  3. La semelle extérieure en caoutchouc est résistante à l’abrasion et est conçue pour offrir une meilleure traction et une meilleure répartition des chocs.

On ressent l’impact du qu!kfoam sur notre foulée. Celle-ci est mieux répartie et la paire est dynamique.

Les différents niveaux de semelle offrent un maximum de confort. J’ai bien aimé la languette ergonomique qui épouse bien la forme du dessus de pied et qui est à la fois fine, douce et souple évitant ainsi les irritations.

Le talon est parfaitement maintenu et renforcé. La paire repose sur une hauteur de semelle assez conséquente avec un drop de 9 mm. 

Bilan

Je trouve cette paire à la fois robuste et légère. L’ avant du pied bénéficie du Quikflex technologie permettant un respect de l’équilibre naturel et un renforcement du grip pour de meilleures accélérations. Cela se vérifie assez clairement sur les parties roulantes, nous permettant d’attaquer le sol énergiquement.

La sensation 2  m’a plu et j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette marque !

Testez-la à votre tour!

Caractéristiques

-Drop 9mm

– un mesh externe aéré et renforcé

– 3 couches de semelles complémentaires

-poids 323 g (43)

-plusieurs coloris 

-prix 130€

www.361europe.com

Gaël run bzh

 

Test: Kalenji Kiprun Trail Mt

Après avoir eu la chance de tester une multitude de paires de chaussures, j’ai souhaité découvrir la kiprun trail mt de Kalenji. L’enseigne marque de plus en plus son empreinte le marché très convoité du trail/running. Avec cette paire conçue pour les chemins rocailleux,  kalenji s’est donné les moyens pour convaincre un très grand nombre de trailers.

Ainsi, sur ce modèle, pas moins de 5 versions de tiges et 2 versions de semelles ont été testées. 2 campagnes de tests longues durées ont été menées pour valider la robustesse, totalisant ainsi + de 18000 km pour 70 testeurs.

Rien de mieux que ma côte bretonne pour mettre à rude épreuve ce modèle et vous soumettre mon opinion.

Découverte

J’ai reçu la paire mi-septembre, soit 3 mois après son lancement officiel à Chamonix. Les premiers échos qui me sont revenus aux oreilles furent excellents.

Mon premier constat, en découvrant la paire, c’est une impression de robustesse et de stabilité, avec notamment des crampons de 5 mm favorisant l’accroche et un pare-pierre imposant à l’avant.

La kiprun trail mt est assez sobre (noir et orange) et possède de sérieux atouts. Ainsi, je remarque la Toe Box permettant un large emplacement pour ses orteils, une poche pour les lacets pouvant se ranger dans la languette (astucieux !!).

Son poids, 360g pour une pointure 43, n’est pas négligeable, mais une fois aux pieds, j’apprécie immédiatement son confort et la stabilité du pied dans la chaussure.

Test

Conçue pour les chemins rocheux et rocailleux, j’ai réalisé ce test sur de nombreuses sorties sur le gr34. Par la suite, et pour finaliser mon opinion, j’ai amené la paire sur le 76 km des Templiers, avec un terrain propice et clairement destiné aux caractéristiques de la kiprun trail mt.

Durant ces 2 mois de test et pas moins de 500 km au compteur, le résultat est ambitieux.

Kalenji à conçu une paire destinée à tous types de coureurs de trail et d’ultra-trail. Que ce soit sur un 15km ou un 75 km, le constat est que le modèle répond aux attentes. La paire est très confortable malgré une certaine rigidité au départ, qui s’estompe très rapidement. L’amorti est très bon…il y a de la gomme!

Quant à son accroche, elle est tout simplement excellente. Sur des sentiers aussi techniques que Millau, la paire s’est avérée très efficace. On peut attaquer le sol sans subir, notamment en descente…aucune sensation d’insécurité !

Kalenji à créé une semelle répartie en 2 zones distinctes: + ferme à l’avant et + souple de l’autre côté. Cette semelle permet ainsi un meilleur équilibre et correspond ainsi à toute les foulées. L’association des 2 concepts k-only (confort) et k-ring (amorti) font bon ménage.

Dernièrement, sur terrain boueux, la kiprun s’est très bien comportée.  Aucune glissade et la boue s’évacue parfaitement.

Bilan

kalenji frappe fort avec cette paire de chaussure. Le produit m’a bluffé tant  au niveau de l‘accroche, du confort que de la protection.

Aux Templiers, sur certains passages plus gras, la paire passait sans problème et restait dynamique pour repartir, parfois même au détriment de certaines marques concurrentes. Malgré un terrain difficile (branches, arêtes, racines,…), La paire n’a été en aucun cas gêné.

Enfin, son prix est très compétitif (79,99€) et accessible. Après + de 500 km aucune usure de prononcée.

La Kiprun Trail Mt….une valeur sûre!

caractéristiques

poids 360 g

-drop 10 mm

-toutes foulées grâce à son concept exclusif k-only

-poche-lacets sur la languette

-poids du coureur: jusqu’à 90 kgs

-existe en demi-pointures

-entrainement et compétition de trail et d’ultra-trail

-garantie 2 ans

#decathlon

www.decathlon.fr

Gaël run bzh

www.ynotek.com